Comptables et comptabilités de la fin du Moyen Âge

Codicologie, diplomatique, prosopographie

 

Retour
Projet global

Rencontre 3 - Le vocabulaire et la rhétorique des comptabilités médiévales. Modèles, innovations, formalisation.

DIJON-BESANÇON
Archives municipales de Dijon – 30 septembre
Université de Franche-Comté -  1er Octobre 2010

Comité d’organisation et institutions partenaires
Patrice Beck – IRHiS – CNRS – Université de Lille 3
Sylvie Bepoix – Université de Besançon
Eliane Lochot – Archives municipales de Dijon
Eliana Magnani & Daniel Russo – ARTeHIS – CNRS – Université de Bourgogne
Olivier Mattéoni – LAMOP – CNRS – Université de Paris 1

Argumentaire
Après avoir exploré la dimension codicologique des comptabilités médiévales, c’est-à-dire les témoins matériels des conditions de leur fabrication et de leurs usages (table-ronde des 1 et 2 octobre 2009 – Paris – Sorbonne), c’est à l’analyse du vocabulaire comptable que la rencontre de 2010 doit s’attacher.
Il s’agit de révéler les manières dont les institutions comptables et leurs agents ordonnent, justifient, décrivent, présentent et se représentent leur activité, dans les administrations publiques des Etats et des communes, dans les domaines seigneuriaux laïcs et ecclésiastiques, comme dans les entreprises artisanales et marchandes.
Seront interrogés les documents normatifs (les ordonnances portant création des Chambres des comptes, les lettres de commission instituant aux offices …) comme les comptabilités elles mêmes qui, dans leurs préambules comme dans leurs arrêts, dans leurs titres comme dans l’organisation de l’information, énoncent des choix et donc les valeurs qui sous-tendent l’activité.
La confrontation des différents dossiers présentés doit permettre d’établir des points de comparaison tant en diachronie qu’en synchronie pour révéler des évolutions et des variations géographiques et/ou sociales, étudier ainsi la circulation des modèles, les conditions de l’innovation et les modalités de formalisation de l’écriture comptable.
Afin d’alimenter ces études comparatistes, seront particulièrement étudiés les points suivants :
1 –  la désignation des comptes et des objets comptés (comptes, registres, mémoires…, recettes, dépenses, droits, dettes, aréages, dons, rémissions…)
2 – l’ordre de présentation (recettes, dépenses…deniers, blés…,  lieux…, temps…)
3 – le vocabulaire de l’autorité comptable (ordonner, instituer, contrôler, requérir…)
4 - Les titres des institutions et des agents comptables (chambre, conseil, office…, receveur…)
5 – les vertus requises et reconnues des agents comptables (loyauté, diligence, prud’homie, discrétion…)
6 – les termes et les signes techniques de validation et de contrôle.

Programme PDF disponible

POUR EN SAVOIR PLUS : patrice.beck3@orange.fr